iBibliothèque - accueil
Après Horace et Cinna, Corneille se tourne en 1643 vers un sujet bien différent. Délaissant pour un temps l'histoire romaine, il compose une tragédie inspirée de l'histoire religieuse et met en scène le triomphe de la foi. Polyeucte, seigneur arménien du iiie siècle, touché par la grâce et fraîchement converti à la religion chrétienne, refuse d'honorer les dieux romains et d'abjurer sa foi. Son martyre, accepté et même recherché, suscite la colère de sa jeune épouse et de son beau-père, avant de forcer leur admiration et de provoquer finalement leur propre conversion. La tragédie, jouée avec succès avant la mort de Louis XIII – survenue en mai 1643 –, est dédiée lors de sa publication à Anne d'Autriche, devenue régente. Trois ans plus tard, la création de Théodore, autre tragédie chrétienne, se solde par un échec. Corneille renonce alors à ce type de pièce.