iBibliothèque - accueil

Repères chronologiques

1802
Naissance à Besançon le 27 février de Victor Hugo, fils de Léopold Hugo et de Sophie Trébuchet qui ont déjà deux fils : Abel et Eugène.
1804
Installation à Paris de Sophie et des enfants.
1809
Accession de Léopold au titre de général de Napoléon.
1814
Début de la passion de Hugo pour la littérature. Il déclare : « Je serai Chateaubriand ou rien. »
1815-1818
Internat de Hugo, élève brillant et appliqué, à la pension Cordier. Conservation de ses premiers textes (poèmes et pièces).
1818
Études de droit et activités littéraires intenses en parallèle : rédaction de poèmes et création avec ses frères d'un journal, Le Conservateur littéraire. Poèmes marqués par les opinions royalistes de Hugo.
1821
Mort de sa mère et remariage de son père.
1822
Mariage de Hugo avec Adèle Foucher, compagne de jeux de son enfance. Parution de Odes et Poésies diverses.
1823-1830
Confirmation des débuts littéraires du jeune auteur romantique, en faveur auprès du roi. Publication de romans : Han d'Islande (1823), Bug-Jargal (1826), Le Dernier Jour d'un condamné (1829) ; de recueils de poèmes : Nouvelles Odes (1824), Odes et Ballades (1828), Les Orientales (1829) ; d'un drame, Cromwell (1827), dont la préface explicite l'esthétique romantique. Naissance de ses enfants : Léopoldine (1824), Charles (1826), Victor (1828), Adèle (1830). Représentation d'Hernani (1830) qui déclenche une « bataille » opposant les classiques et les romantiques. Hugo devient le chef de file de l'école romantique.
1831
Parution de Notre-Dame de Paris. Tensions entre Hugo et son épouse.
1832
Distance de Hugo avec le pouvoir royal.
1833
Succès au théâtre de Lucrèce Borgia. Rencontre avec Juliette Drouet, qui lui vouera un amour et une fidélité sans faille durant cinquante ans.
1834
Publication de Claude Gueux, un récit contre la peine de mort.
1838
Grand succès de Ruy Blas, malgré les critiques. Aisance financière de Hugo grâce à ses diverses parutions.
1840
Publication de Les Rayons et les Ombres.
1841
Élection de Hugo à l'Académie française.
1843
En février, mariage de Léopoldine avec Charles Vacquerie. Ils se noient tous les deux accidentellement dans la Seine au mois de septembre. Hugo en conçoit un immense chagrin.
1845
Nomination de Hugo en tant que pair de France, mais grand scandale du fait de sa liaison adultère avec une femme mariée.
1848
Élection de Hugo comme député de Paris. Soutien de la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République.
1849
Évolution politique de Hugo vers la gauche et discours en faveur du peuple.
1851
Opposition au coup d'État du 2 décembre 1851, ce qui le contraint à s'exiler en Belgique le 11 décembre.
1852-1855
Installation de Hugo à Jersey, avec d'autres proscrits. Publication du pamphlet Napoléon-le-Petit.
1853
Parution d'un recueil satirique, à nouveau dirigé contre Napoléon III, Châtiments.
1855
Installation de Hugo à Guernesey.
1856
Publication d'un recueil de poèmes lyriques centrés sur la mort de Léopoldine, Les Contemplations, dont le succès lui permet d'acheter Hauteville House, une grande maison située à Guernesey.
1859
Parution de La Légende des siècles, grand recueil épique aux accents prophétiques.
1862
Malgré des critiques négatives, immense succès populaire des Misérables.
1866
Publication des Travailleurs de la mer.
1868
Mort de Mme Hugo.
1870-1878
À la chute de Napoléon III, retour en France triomphal de Hugo, devenu une vraie légende vivante et le symbole de la République. Mort de ses fils : Charles en 1871, François-Victor en 1873 ; internement de sa fille Adèle à partir de 1872. Hugo trouve le réconfort auprès de ses petits-enfants, qui lui inspireront L'Art d'être grand-père (1877). Publication de son dernier roman en 1874 : Quatre-vingt treize. En 1877, nouvelle version augmentée de La Légende des siècles, dont l'édition définitive ne sera publiée qu'en 1883.
1878-1881
Congestion cérébrale de Hugo, diminué physiquement mais entouré d'une grande ferveur populaire : son nom est donné à une avenue parisienne en 1881.
1883
Mort de Juliette Drouet.
1885
Mort de Hugo. Organisation de funérailles nationales pour lui rendre hommage. Inhumation au Panthéon.