iBibliothèque - accueil
Favori de Louis XIV, Molière est très vite chargé par le jeune monarque des divertissements royaux. L'auteur est alors amené à créer des comédies-ballets qui répondent parfaitement au goût de l'époque pour la danse – le roi lui-même la pratiquait. Le grand talent de Molière consiste à intégrer harmonieusement la musique et la danse à la comédie. Le Bourgeois gentilhomme fait partie de ces créations et a été joué à Chambord devant la cour en octobre 1670, puis à Paris toujours avec un grand succès.
La musique est l'œuvre de Lully, avec qui Molière a composé plusieurs comédies-ballets. La satire du bourgeois parvenu et inculte, qui prétend singer les nobles mais fait de la prose sans le savoir, s'enrichit d'une dimension exotique lorsque M. Jourdain est intronisé Mamamouchi. En effet, Louis XIV avait commandé une « turquerie » à Molière et Lully, à la suite de la visite d'un ambassadeur turc, et leur avait même demandé de collaborer avec le chevalier d'Arvieux qui revenait d'Orient.