iBibliothèque - accueil

Les adaptations de l'œuvre

Au théâtre
L'année même de la parution du roman, La Princesse de Clèves est adaptée au théâtre par Edme Boursault. Une représentation est mentionnée dans le Catalogue des spectacles sous l'Ancien Régime au théâtre de l'Hôtel Guénégaud à Paris, le 20 décembre 1678.
En 1993, le comédien et metteur en scène français Marcel Bozonnet propose à Alain Zaepffel d'adapter le roman et d'en faire une pièce de théâtre pour un seul comédien. La mise en scène, réalisée avec une chorégraphe, définit une gestuelle précise par laquelle le comédien vêtu d'une fraise, d'un pourpoint, d'une culotte bouffante et de collants, donne vie aux personnages. Le travail de l'acteur porte aussi sur la voix, l'interprétation de tous les personnages, l'obligeant à passer d'un registre masculin grave à un registre féminin beaucoup plus aigu, à exprimer la passion ou le désespoir par les nuances les plus ténues. Créé à la maison de la culture de Bourges en 1995, le spectacle suscite des critiques enthousiastes, comme celle de l'Express : « magnifique moment de théâtre qui nous laisse pantois, la respiration suspendue », ou encore celle du Figaro : « ce spectacle, bref et coupant comme une palpitation d'éventail, nous laisse dans le cœur un pur sillage de feu et de glace qui persiste longtemps et qui éclaire, au-delà de nos pauvres rêves, les envies les plus chimériques ».
Au cinéma
Le roman a été adapté pour le cinéma par Jean Delannoy, sur un scénario élaboré avec Jean Cocteau. Sorti le 22 mars 1961, le film ne connaît pas le succès.
En 1999, le cinéaste Manoel de Oliveira en donne une version modernisée intitulée La lettre, avec Chiara Mastroianni dans le rôle de Mme de Clèves. Le film obtient le Prix du jury au Festival de Cannes.
Sorti le 17 septembre 2008, La Belle Personne de Christophe Honoré est une autre adaptation libre du roman. L'action est transposée de nos jours dans un lycée parisien, l'intrigue ayant pour centre Junie, une lycéenne qui a perdu sa mère. Elle noue une relation amoureuse avec Otto, un camarade de classe. Mais le professeur d'italien de Junie est le séduisant Nemours…