iBibliothèque - accueil
L’avocat Begears, nouveau « Tartuffe », qui convoite Florestine, la fille naturelle du Comte, réussit à s'introduire dans l’intimité de la famille Almaviva et parvient à en découvrir les secrets. Il est contrecarré, dans ses tentatives par un intendant plein de vertu et d'habileté, qui n’est autre que Figaro. Begears, en qui le comte a une confiance aveugle, découvre bientôt une faute ancienne de la comtesse  son fils Léon est en réalité le fruit d’une liaison avec Chérubin, mort à la guerre. La malheureuse comtesse coupable balbutie, les mains jointes, des phrases de prière sans répondre aux menaces de son mari. Mais cette révélation fait le bonheur de Léon et Florestine qui avaient éprouvé l'un pour l'autre un amour apparemment incestueux et qui peuvent désormais s'aimer librement.