iBibliothèque - accueil
Alors que dans Le Dindon, Pontagnac et Lucienne voulaient prendre en flagrant délit d'adultère le mari de la jeune femme grâce à un système de sonnettes cachées sous le lit, Feydeau fait de nouveau intervenir dans La Main passe la technologie moderne pour venir en aide aux époux trompés. Francine Chanal et Massenay, son amant, évoquent leur prochain rendez-vous galant sans réaliser qu'ils se font piéger par un phonographe-enregistreur. Ils fournissent ainsi à Chanal la preuve de l'adultère. La comédie, composée cette fois en quatre actes, enchaîne elle aussi les situations et les coups de théâtre comiques, mais s'avère plus grinçante. Ici, l'adultère entraîne automatiquement le divorce. Surtout, le couple formé par les deux amants se solde par un échec, le désir ne débouchant pas sur l'amour ; et si Massenay peut repartir avec son ex-femme, il ne reste à Francine qu'à changer une nouvelle fois d'amant et de mari. La pièce, créée le 1er mars 1904 au théâtre des Nouveautés, remporte un très grand succès et est jouée deux cent onze fois cette année-là.