iBibliothèque - accueil
L'Île des esclaves fait partie des utopies sociales de Marivaux. L'intrigue de cette courte pièce en un acte se situe dans une antiquité de fantaisie qui évoque à s'y méprendre la société du xviiie siècle, sur une île imaginaire dont d'anciens esclaves ont pris possession. Euphrosine et Iphicrate, deux maîtres ayant fait naufrage sur l'île, se voient contraints d'échanger leur identité avec leur serviteur respectif : Cléanthis pour l'une, Arlequin pour l'autre. Ces deux derniers sont alors libres de se livrer à une satire mordante de leur ancien maître, avant de pouvoir finalement révéler toute leur grandeur et leur humanité. La pièce est jouée avec succès en 1725 par les Comédiens-Italiens, et reprise les années suivantes. Ce modèle de comédie, fondée sur une utopie, sera par ailleurs repris dans L'Île de la raison en 1727, puis dans La Nouvelle Colonie en 1729 qui, elles, se solderont par des échecs.