iBibliothèque - accueil

1893

Duchosal, une sorte de Scarron haineux qui fait des vers suaves.
J'aime Maupassant parce qu'il me semble écrire pour moi, non pour lui. Rarement il se confesse. Il ne dit point : « Voici mon cœur, » ni : « La vérité sort de mon puits. » Ses livres amusent ou ennuient. On les ferme, sans se demander avec angoisse : « Est-ce du grand, du moyen, du petit art ? » Les esthètes orageux, prompts à s'exciter, dédaignent son nom, qui ne « rend rien ».
Il se peut que, Maupassant une fois lu tout entier, on ne le relise pas.
Mais ceux qui veulent être relus ne seront pas lus.
18 février. Je ne tiens pas tant que ça au bonheur.
20 février. Il faut, pour soutenir une conversation en société, savoir une foule de choses inutiles. Il faut se tenir au courant. Je ne sais pas courir. Reste donc chez toi.
Refuser de prêter à quelqu'un, et lui dire : « Je suis désolé, mon cher ami. Ah ! vous me mettez dans un état !… J'ai passé une bien mauvaise nuit ! Je vous en veux de bouleverser ainsi ma conscience. »
Tristan Bernard me dit que j'ai beaucoup de Dickens. Encore un qu'il va falloir lire parce que je lui ressemble. S'il est aussi ennuyeux que les autres !
21 février. Il commençait par tutoyer les gens, les jugeant tous de mince importance, et, quand il les connaissait, qu'il pouvait les estimer, soudain grave, il leur disait « vous ».
1er mars. Il y a une mesure pour tout : dès qu'on en sort, on la dépasse.
4 mars. Elle fourbit ses enfants.
Je promets rarement, mais
Quand je promets je ne tiens jamais.

10 mars. Les gros vers de Guy de Maupassant.
11 mars. Forain quête comme un chien dans la foule. Il regarde un homme, une femme, et dit : « Oh ! la belle putain !… Tiens, celui-là qui fume… » Il leur rit à la face, et il ne craint pas les aventures. D'ailleurs, il ne lui arrive jamais rien.
Il appelle Poil de Carotte « Poil de Brique ».
13 mars. Vu Maeterlinck montré sur le boulevard par Camille Mauclair. Un ouvrier belge qui s'est acheté un chapeau trop petit et des culottes trop larges. Le génial Claudel reste un moment découvert. Quand on lui présente quelqu'un Maeterlinck a soudain un agrandissement d'yeux et un balancement du corps qui sans doute signifient : « Ah ! chouette ! »
16 mars. Nulla dies sine linea. Et il écrivait une ligne par jour, pas plus.
Mais pourquoi Claudel écrit-il d'une façon Tête d'or, la Ville, et d'une autre ses compositions pour obtenir le poste de vice-consul à New-York ? L'artiste doit être le même quand il prie et quand il mange.
17 mars. Claudel parle comme la machine à parler de Schwob. Ses lèvres se soulèvent comme de lourdes tentures à de violents courants d'air. Il parle avec un système de palettes.
La gloire, c'est d'abord une belle plage. On se roule dans son sable fin, puis, bientôt, on sent une odeur mauvaise, celle des poissons que les femmes viennent vider sur le bord.
Surmenons-nous, surmenons-nous pour vivre vite et mourir plus tôt.
21 mars. Il ne tient pas à son argent, il ne tient qu'à l'argent des autres.
24 mars. Il portait sa couronne de lauriers sur l'oreille.
27 mars. Des yeux bien fendus qu'on aurait plaisir à enlever avec un tournevis.
Ils ne me lisaient pas tous, mais tous étaient frappés(34).
La haine soutenant mieux que l'amitié, si on pouvait haïr ses amis on leur serait plus utile.
Vraiment, je ne pourrais avaler votre livre que si toutes ses lettres étaient en pâtes d'Italie.
Il n'était tantôt méchant et tantôt bon que pour le plaisir de l'être.
Ce matin, je suis allé voir Papon qui fauchait sa luzerne. Jamais il ne se dérange de travailler quand il me voit. Il a près de soixante-dix ans.
— Allez ! dit-il. Si j'étais tant seulement tien nourri, j'irais encore loin.
(34)Pastiche d'un vers célèbre de Jean de La Fontaine : « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés », qui figure dans la fable intitulée Les Animaux malades de la peste.