iBibliothèque - accueil

1910

L'homme est indifférent comme une montre.
Et puis, j'ai écrit La Bigote. Mme Lepic attend. Mais pourquoi m'a-t-il laissé écrire La Bigote ?
27 février. D'ailleurs, j'ai fini. Je pourrais recommencer, et ce serait mieux, mais on ne s'en apercevrait pas.
Il vaut mieux mettre fin.
6 mars. Je ne comprends rien à la vie, mais je ne dis pas qu'il soit impossible que Dieu y comprenne quelque chose.
La vie apparente, l'air docile et résigné d'une girouette.
Mirbeau se lève triste et se couche furieux.
15 mars. Qui n'a point la maladie du scrupule ne doit même pas songer à être honnête.
Tout de même, pour mépriser Rostand, il faut l'éplucher ; alors, ça ne compte pas.
31 mars. Mort de Moréas. Est-ce mon tour ?
C'était un poète qui trahit sa patrie, fit quelques beaux vers, et me traita d'imbécile.
6 avril. Je veux me lever, cette nuit. Lourdeur. Une jambe pend dehors. Puis un filet coule le long de ma jambe. Il faut qu'il arrive au talon pour que je me décide. Ça séchera dans les draps, comme quand j'étais Poil de Carotte.
[A cette date s'arrête le Journal de Jules Renard, qui est mort le 22 mai 1910.]