iBibliothèque - accueil

Les lieux

Balbec
Balbec est une station balnéaire imaginaire, où se déroule la majeure partie d'À l'ombre des jeunes filles en fleurs. Proust se serait inspiré de Cabourg pour créer ce lieu. Le nom de Balbec, dont l'église aurait un « air persan », proviendrait de Baalbec – ville perse des Mille et Une Nuits.
René-François-Xavier Prinet (1861-1946), La plage de Cabourg, © RMN (Musée d'Orsay)/ Hervé Lewandowski.
Promenades normandes
Le narrateur fait de nombreuses promenades avec sa grand-mère et Mme de Villeparisis, dans la calèche de cette dernière. Ils visitent la région normande, les églises, les villages (« Mme de Villeparisis faisait atteler de bonne heure, pour que nous eussions le temps d'aller soit jusqu'à Saint-Mars-le-Vêtu, soit jusqu'aux rochers de Quitteholme ou à quelque autre but d'excursion qui, pour une voiture assez lente, était fort lointain et demandait la journée. Dans ma joie de la longue promenade que nous allions entreprendre, je fredonnais quelque air […]. »). Ces promenades sont l'écho de semblables excursions que Proust fait en automobile en 1907. Dans les derniers volumes d'À la recherche du temps perdu, l'auteur met souvent en avant les nouvelles techniques de son époque, qui le fascinent (téléphone, voitures, avions). À la fin de sa vie, reclus dans sa chambre, il utilisera le théâtrophone, appareil lui permettant d'écouter des pièces de théâtre de chez lui.
Lumière et paysages
En 1895, Proust se rend à l'exposition Monet chez Durand-Ruel, un marchand de tableaux. À l'instar des impressionnistes, il est sensible au fait que la lumière, différente en fonction du moment de la journée et de la saison, transforme l'atmosphère d'un lieu, et par conséquent la perception que l'on en a.